Créer une rue apprenante: inspirations du Forum des Artisans du changement


Posté le novembre 10th, par Christine dans Hacker l'éducation. Aucun commentaire

On m’a demandé il y a quelques semaines de me joindre en tant que « Pionnière inspirante » (décidément, le mot Pionnière est en vogue!!) à l’édition 2013 du Forum des artisans du changement, ce que je me suis empressée d’accepter. Le Forum est basé sur deux piliers: le partage des histoires des Pionniers inspirants et la Foire des savoirs, sorte de forum ouvert où tout participant peut proposer un atelier, une discussion.

Forum des artisans du changement - Rue apprenante

 

Forum des artisans du changement - Foire aux savoirs

Parce que nous sommes sur une lancée de co-création, j’ai pensé proposer un atelier se basant sur cette approche afin de collaborer avec les participants sur le concept de rue apprenante, idée sur laquelle E-180 travaille actuellement avec un partenaire mystère. Car si on veut créer des villes intelligentes, il faut aussi penser à créer des endroits où des outils hi-fi et low-fi permettent aux citoyens d’apprendre informellement.

Voici les échos de notre travail, à utiliser pour créer votre propre rue apprenante, que vous soyez en ville ou en campagne!

1. Des questions pour structurer la discussion

Nous avons débuté notre processus en ciblant les questions sur lesquelles nous désirions concentrer notre énergie, afin de retirer le plus possible de pistes d’implantation d’une rue apprenante, dans l’heure qui nous était donnée.

Forum des artisans du changement - rue apprenante - questions

2. Les grandes orientations pour guider la création de rues apprenantes (dans le désordre)

  • Clarifier le pourquoi d’une rue apprenante: Quel est l’objectif de la création d’une rue apprenante? Simplement générer davantage de ventes pour les commerçants? Probablement pas. Il s’agit aussi d’utiliser la rue comme un espace où se retrouvent des gens aux intérêts similaires afin de favoriser l’apprentissage par les pairs entre visiteurs, mais aussi avec les habitants et les commerçants. Ce faisant, nous contribuons aussi à redéfinir la citoyenneté, qui ne consiste pas seulement à voter aux quatre ans, mais qui comporte aussi la responsabilité (et le plaisir!) de contribuer au développement de nos communautés.
  • Documenter et valoriser les apprentissages qui prennent déjà place de façon informelle ou non dans les commerces et les espaces publics de la rue: Avant toute chose, il faut donner les outils nécessaires aux passants, citoyens, commerçants et résidents afin de mettre en valeur l’apprentissage prenant place sur la rue. Par exemple, nous pourrions installer un tableau dans un restaurant, (à la Avant de mourir), et une cliente pourrait y écrire: « Ce soir, j’ai appris que la sauce citron et les asperges font vraiment bon ménage! »
  • Ne pas réinventer la roue: Quelle est la « couleur » de la rue? Pour quelle raison les gens s’y rendent-ils habituellement? Les antiquités, la bouffe, la nature, le textile? Voilà peut-être les thèmes sur lesquels on peut diriger notre focus pour les premiers pas de notre initiative! Aussi, il existe fort probablement sur votre rue des initiatives qui favorisent déjà l’apprentissage: pourquoi ne pas les mettre en valeur et en faire des partenaires?  On peut aussi se servir des outils existants afin de connecter les gens: les babillards des commerces, par exemple, sont à notre disposition!
  • Assumer le côté ludique de la chose: Avouons-le, il y a quelque chose d’excitant à se rendre à un endroit où tout est organisé de façon à ce que vous appreniez ce qui vous plait, au moment où vous en avez besoin! On se sent tel un enfant (ou un adulte) dans un magasin de bonbons! Que pouvons-nous mettre en place capturer et bâtir sur cette énergie?
  • Créer des expériences qui valent le déplacement: Sur une rue apprenante, on peut apprendre en tout temps. Mais il est tout de même bon, surtout au début de l’initiative, de créer des espaces temps et des événements facilitant l’apprentissage qui titilleront la curiosité d’une large communauté, et qui feront en sorte que les gens se déplacent. Nous créerons ainsi peu à peu une association dans l’esprit des gens entre la rue et l’apprentissage.
  • Interpeller les passants grâce à une signalisation originale: Objets intelligents, zones d’apprentissage décorés d’une pastille de couleur géante sur le trottoir, écrans mettant en vedette les offres et les demandes de connaissances des gens fréquentant un endroit donné, espaces affiliés: tous les moyens sont bons pour signifier aux gens qui se passe quelque chose de spécial sur notre rue!
  • Mobiliser vos champions: Avant de lancer l’initiative au public, assurez-vous de ne pas faire cavalier seul! Entourez-vous de résidents et de commerçants qui sont prêts à porter le projet avec vous.

Nous partagerons ces réflexions avec les participants du Smart City Expo World Congress à Barcelone, où nous nous trouverons dans une semaine, et vous tiendrons au courant de leurs idées afin de contribuer à la création de rues apprenantes partout à travers le monde! Merci aux participants de l’atelier d’avoir contribué à notre réflexion et aux organisateurs du Forum de nous avoir offert l’espace pour ce faire.

Rencontrez des membres de E-180 qui pensent la ville différemment!

– Pierre-Yves Comtois peut partager : Comment lancer un projet de verdissement en milieu urbain
– Jimmy Paquet-Cormier peut partager : Les rudiments des nouvelles technologies en consultation publique.

.

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *