« Pimpe » ton profil!


Posté le mars 2nd, par Véronique dans Québec. Aucun commentaire

Je suis une ambassadrice ravie : la communauté E-180 de Québec compte maintenant plus de 170 membres! Wouha!

En parcourant les profils, j’ai reconnu plusieurs personnes à qui j’ai serré la pince lors du lancement qui a eu lieu à Québec le 22 février dernier. J’ai vu des visages familiers et des offres flyées comme celle de Roxanne. J’ai aussi observé que certains avaient laissé quelques blancs dans leur fiche, faute de temps et/ou d’inspiration. C’est ce que je suppose.

Mais qu’à cela ne tienne! Telle une styliste du profil, je vous offre quelques astuces pour le «pimper» et ainsi multiplier vos rencontres.

Défi «Écrivez votre bio comme un best-seller»

200 caractères. C’est ce que peut contenir votre bio. Ça fait peu de mots, mais juste assez pour mettre en appétit les appreneux que vous allez rencontrer. À court d’idées? Pas pour longtemps!

L’astuce des 3 phrases

– Écrivez une première phrase qui décrit vos activités professionnelles. Vous avez la fibre artistique, faites des rimes! Comique? Faites-nous sourire!
– Dans la deuxième, mettez en valeur vos passe-temps préférés (jogging, tricot, mécanique…)
– Terminez par un clin d’œil sur votre vie personnelle (péché mignon, amour des chats, passion pour les abat-jours vintages…)


Rodrigue Meringue
Je suis ingénieur mécanique, mais c’est mon seul défaut. L’hiver, je skie et je lis des BD. L’été, je fais du parapente. J’ai vécu 3 ans en Autriche et j’ai deux chiens: Philémon et Gaston.

Ça stimule votre créativité? Le défi est lancé! Essayez maintenant de faire tenir votre bio en 200 caractères.

Un visage vaut mille mots!

Source : Patti Haskins

Vous avez un sourire magnifique, mais vous avez préféré agrémenter votre profil d’une photo de Pichou, le loup en peluche que vous a offert tante Armande pour vos 4 ans. C’est chouuuu, mais c’est pas vous! Imaginez qu’un courtier immobilier fasse de même, seriez-vous portés à retenir ses services?

Votre photo dévoile votre personnalité et met en confiance la personne intéressée par votre offre ou votre demande.

L’astuce de la fleur à la boutonnière

Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de mettre votre bouille en ligne, évitez un rendez-vous manqué en :

      – en envoyant à la personne que vous souhaitez rencontrer une photo récente de vous par courriel ou

 

      – en l’informant que vous allez porter une fleur à la boutonnière ou un veste en laine violette ou

 

    – en amenant Pichou à la rencontre. Ainsi, la personne qui vous cherche dans le café pourra reconnaitre votre peluche adorée. Et vous.

Demandez, vous recevrez!

La démonstration n’est plus à faire : les citoyens de Québec sont généreux! Tellement généreux qu’ils font environ 7 fois plus d’offres que de demandes. Comme je suis nulle avec les chiffres, je ne me hasarderai pas à faire appel à mes notions d’économie du secondaire pour vous convaincre d’ajouter de nouvelles demandes.

Je me contenterai plutôt de dire qu’augmenter le bassin de demandes de la communauté, c’est stimuler la diversité des savoirs à partager et optimiser ses chances de faire des rencontres intéressantes!

L’astuce «Je fais du lèche vitrine»

Si vous êtes comme moi, vous avez un don pour vous trouver des besoins en faisant du lèche-vitrine. Réjouissez-vous : ce don peut vous être d’une grande utilité sur E-180!

À vos 4 demandes actives, ajoutez-en 4 autres inspirées de votre virée sur les fiches des personnes qui habitent près de chez vous. Et puis, tant qu’à y être, profitez-en donc pour écrire aux membres dont les offres ont titillé votre curiosité!

Vous avez d’autres astuces à partager? Elles trouveront certainement preneurs! Faites-les-nous connaitre!





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *