Révélations et expertises insoupçonnées: bilan apocalyptique


Posté le décembre 21st, par Véronique dans Québec. Aucun commentaire

Ce matin, je choisis de faire avec vous le bilan de mon année E-180. Parce que, c’est bien connu, on reconnaît facilement ce qui est cher à nos valeurs dans les moments où l’on est animé par l’urgence de vivre… ou par l’ingestion exagérée de café de Sumatra avec un lait pas d’sucre siouplait.

Des révélations

Premières révélations: mes précieuses acolytes Isabelle Doucet et Caroline Décoste, deux femmes dégourdies du genre touche-à-tout, animées par le désir de mettre à profit leurs talents et leurs compétences au service de E-180. Les rencontres de l’équipe Québec, ponctuées de rires et de tranches de vie (on a beau être des geekettes, on reste des filles, après tout), fusent de bonnes idées! À ce sujet, on vous concocte un lancement auquel vous serez conviés au début de l’année. Ne vous méprenez pas si vous nous surprenez à rire dans nos tasses de lattés chai : on a ben du fun… en travaillant!

Source de l'image : DELLipo™

Source de l’image : DELLipo™

Cette année, j’ai aussi fait la connaissance de Mélanie, animatrice de la communauté francophone. Je lui dois ma première rencontre E-180 avec Vincent qui m’a donné des trucs pour surmonter mon angoisse de parler in inglishe. Si Vincent s’avère un excellent mentor, j’ai tout de même refusé l’invitation de Mélanie à prendre la parole en public en anglais le 25 octobre, lors du lancement de la nouvelle plateforme. « Je préférerais danser en leotard sur du Vangelis, lui répondis-je. » Ça l’a fait rire. On a balayé l’idée. J’étais soulagée.

Participer au lancement s’est révélé une expérience des plus riches. J’ai discuté avec une bonne dizaine de personnes de qui j’ai appris, entre autres, des astuces pour parler en public – ça tombait à point! – et l’existence du film Nous, princesse de Clèves – que je me promets de dénicher pendant le congé des Fêtes. J’ai aussi pu enfin! serrer la pince des membres de l’équipe Montréal, dont celle de l’inspirante Christine que je côtoie depuis quelques années sur les réseaux sociaux.

Moi, expert(e)?

Ce que je retiens par-dessous tout de mes premiers mois comme membre E-180, c’est que nous sommes tous plus ou moins expert d’un savoir ou d’un savoir-faire. C’est bien vrai! En furetant les fiches des membres de Québec, j’ai compris que je pouvais partager mon expérience sur des sujets qui ne m’étaient pas venus à l’esprit a priori. Ainsi, j’ai pris un café avec Lucie (que j’ai connue à la maitrise!) qui voulait en savoir plus sur l’animation de communautés de pratique. Je vous encourage à faire de même en visionnant le profil des membres qui habitent près de chez vous. Faites-leur des offres qu’ils ne pourront pas refuser…

Membres de Québec, de quel savoir êtes-vous un expert? Qui avez-vous rencontré sur E-180 cette année? Qu’avez-vous appris? Qu’avez-vous enseigné/montré/expliqué/conseillé? Faites-moi connaitre vos expériences!





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *