Faire connaissance pour plus de reconnaissance : une entente E-180 avec Exeko?


Posté le mars 10th, par Paul M. dans Dans le radar, Quoi d'neuf?. 2 comments

Il est de ces simples idées desquelles naissent les projets les plus novateurs, et E-180 en fait décidément partie. Le bouche-à-oreille faisant, équipe et utilisateurs répandent le mot autour d’eux là où bon nombre d’institutions traditionnelles se sont arrêtées.

Aujourd’hui, c’est une discussion avec le médiateur du programme « idAction », Youssef Shoufan, de l’association montréalaise Exeko qui a fait tilt. Cette organisation promeut l’éducation des personnes marginalisées parmi lesquelles des détenus, des jeunes à risque… L’idée est ainsi de favoriser l’inclusion sociale dans des milieux où il est facile de s’isoler.

Avec son slogan évocateur « De la connaissance à la reconnaissance », le volet idAction consiste en un programme d’éducation pour agir à la source du sentiment d’exclusion. Ainsi le combat mené par les membres d’Exeko pourrait trouver un écho particulier à travers la plateforme E-180. En jumelant les personnes d’une population marginalisée avec d’autres membres de notre communauté pour aller prendre un café, nous atteindrions un double-objectif : stimuler la soif d’apprendre de chacun et favoriser des rapprochements qui ne se font pas de soi en temps normal. En bref, un apprentissage réciproque où chacun est amené à découvrir un monde qu’il côtoie peu.

Le premier intérêt de cette possible collaboration serait alors d’offrir un espace de savoirs pour ceux qui ont bien vite vu les portes de l’école se fermer à eux. Car à l’heure actuelle, l’une des faiblesses d’E-180 ne réside pas tant dans le manque d’ouverture de sa communauté que dans la fracture numérique existante dans la population. Sans Internet, difficile de participer aux réseaux sociaux ! C’est là qu’Exeko entrerait en jeu en offrant son expertise et ses relations avec les personnes démunies. L’accès à la technologie facilité, c’est aussi une approche graduelle de la rencontre avec l’autre qui est discutée en amont. Car comme nous le rappelle Youssef, « il faut faire attention, les préjugés vont dans les deux sens ». Alors plutôt qu’exacerber ce qui nous distingue, essayons de faire ressortir ce qui nous rapproche.

 

Youssef et Kevin, une rencontre des plus enrichissantes

Victor Hugo écrivait de sa plume romantique dans Les Misérables : «  Ouvrez une école et vous fermerez une prison ». Ainsi l’humanité ne serait pas tant coupable de ses pêchés que prisonnière de son ignorance. En s’assurant d’un accès facilité à la plateforme E-180 grâce au programme idAction, ce serait une école ouverte à toute heure que nous garantissons aux tranches de population les plus marginalisées. Qui plus est, quel professeur vous a déjà accueilli à la chaleur d’un café ?

 

Alors, seriez-vous prêts à rencontrer quelqu’un que vous n’auriez jamais pensé rencontrer ?

 

Pour en savoir plus sur le programme IdAction : http://exeko.org/idaction/

Pour en savoir plus sur Youssef Shoufan : http://youssefshoufan.com/





2 réponses à “Faire connaissance pour plus de reconnaissance : une entente E-180 avec Exeko?”

  1. Myriam St-Denis Lisée dit :

    Superbe idée 🙂

  2. Drôle de coïncidence parce qu’on retrouve cette citation de Victor Hugo sur ma carte de visite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *