Quand E-180 forme ses nouvelles recrues


Posté le janvier 23rd, par Paul M. dans Il était une fois. Aucun commentaire

Allo tout le monde, premiers fidèles et nouveaux venus ! Je m’adresse à vous pour vous conter  l’histoire d’une rencontre, mais pas n’importe laquelle… Entre E-180 et moi.
Voilà trois mois que je découvrais par grand hasard sur Facebook l’arrivée d’un petit nouveau sur la toile, E-180, avec ce slogan évocateur : “L’éducation n’est pas une institution, c’est une relation”. Pur produit de l’école républicaine française et curieux comme je suis, je décidais de franchir le pas et croisais une partie d’entre vous pour le lancement de cette belle plateforme. De nature timide au premier abord, le comble fut de m’asseoir à côté de Micheline, maman de la créatrice que je ne connaissais pas alors. Rien de mieux pour comprendre ce qu’il se passe sous mes yeux, à savoir une leçon filmée où « Mamouche » s’évertue à expliquer comment fonctionne un rouleau à pâtisserie. « Mais où est-ce que je suis ? » ai-je pu me demander alors, question que vous vous poserez peut-être aussi.  C’est ainsi que notre histoire commence…

Une première rencontre haute en couleur avec Micheline (à droite) pour la soirée de lancement E-180!

Très rapidement je trouve mes marques et réalise la première rencontre officielle labellisée E-180 avec Élodie, que j’allai briefer avant son départ en Inde. Peut-être avez-vous déjà lu cette histoire , et quelle rencontre ! Cela avait déjà été un challenge que de se retrouver, alors imaginez une leçon dans un des nombreux restos indiens près du Métro Parc : colorée, épicée et bruyante comme le tuk-tuk dans lequel je pose pour ma photo de profil. Sachez aujourd’hui que cette dernière médite et découvre un autre monde au fin fond du Kerala et va pour le mieux (parce que les rencontres marquent souvent le début d’une relation amicale).

En attendant sa première carte postale...

Bref, ce concours de circonstances me permettait ensuite de rencontrer une grande partie de l’équipe d’E-180 pour faire des sushis, dont le summum fut atteintavec Christine où je l’accompagnai pour parler de ma première expérience d’utilisateur. Le hasard a même voulu que l’on s’assoie côte-à-côte dans la station de métro alors que l’on ne s’était jamais rencontré. Je la reconnais, je souris, elle se demande « Pourquoi ce mec me fixe… ? » avant de comprendre cette drôle de coïncidence. Enfin le courant passe, les idées fusent et voilà que je suis intégré à la team ! Mon nouveau poste : blogueur.

Leçon de sushis avec une partie de l'équipe de E-180, la classe!

Blogueur, c’est chouette, mais comment qu’on fait ? C’est simple, il m’a suffit de rencontrer Johanne qui s’avère être une grande connaissance de la blogosphère et qui m’a donné un tas de trucs et astuces pour tâcher de vous tenir en haleine.

Les gérants de cafés et autres bars doivent se demander quelle est cette contagion en ville, où les gens se découvrent sur leur perron, échangent un tas d’anecdotes dans un coin pour finalement se dire au revoir ou même adieu (pour sa part, Johanne s’en va en Haïti à la fin du mois pour de nouvelles aventures) après cette heure passée bien trop vite. En tout cas faîtes passer le mot, l’épidémie n’est pas prête de s’arrêter !

Bien caché, le blog d'E-180 nous accompagne!

Et voilà comment E-180 démultiplie les opportunités de chacun, avec pour ma pomme une rencontre épicée, une leçon de sushis et un job sur mesure ! Et vous savez, on aime souvent se dire que c’est le hasard qui nous a permis de rencontrer telle belle personne ou nous a mis sur telle voie. Si j’admets avoir eu de la chance de découvrir E-180, ce n’est que pour mieux assumer d’avoir rencontré des personnes avec un même intérêt, une même passion et des choses à partager grâce à la plateforme. L’apprentissage est une chose nécessaire, les relations nous maintiennent en vie. Alors je vous le demande, pourquoi ne pas lier les deux ?
Enfin vous l’aurez compris, ce billet n’est que le début d’une longue série où je m’attacherai tantôt à retranscrire vos propres histoires et rencontres, tantôt à documenter la nécessité de développer une éducation alternative et relationnelle. Comme me le disait Johanne, bloguer a plusieurs utilités : donner un avis, laisser une trace ou encore construire un réseau de relations. Mais par-dessus tout, bloguer est un levier pour apprendre. Alors que la leçon commence !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *